PARC DE PASSELIGNE PELISSIER - la terre, l'eau et l'activité humaine PARC DE PASSELIGNE PELISSIER, LA TERRE : le labyrinthe topographique PARC DE PASSELIGNE PELISSIER - L'ACTIVITE HUMAINE PARC DE PASSELIGNE PELISSIER, les archipels et les îles PARC DE PASSELIGNE PELISSIER, la grande roubine PARC AGRICOLE DE FRESPECH PARC DE LOISIR AU BORD DE L'ISLE PARC DE LA FORET - Parkibulle JARDINS, PATIO ET COURS DE LA CRECHE D3 - percer la canopée JARDIN PRIVE, miroir d'une façade PATIO sur dalle
La place de la Claire (33) SAINT BARTHELEMY, Trottoir XXL (47) La traverse d'Escource (40) Le pôle intermodal de la Hume (33) MONSEMPRON LIBOS, Est-il permis de démolir? (47) La traverse du bourg de Comps (33) L'axe des thermes du Mont Dore (63) Aménagement du sentier du bourg de Bonaguil (47) Rocamadour (46)
FUMEL (47) : Résilience d'un modèle paternaliste des années 20 SAINT BARTHELEMY, "Sur les traces du rempart..." Etude de réhabilitation des espaces publics du centre ville d'Aiguillon (47) Etude pré-opérationnelle du centre ville de Gradignan (33) Abbaye de La sauve Majeure Pujols (47)
Carcassonne - un paysage domestique à rendre lisible "Orterra", Sainte-Croix-Du-Mont (33) Site des chutes des coteaux de Gascogne (47) Orientations de gestion du site de la Vallée de la Vézère (24) Les étangs girondins (33) Site Latécoère (40) Plan local d'urbanisme de St Geyrac (24) Plan de paysage de Captieux (33) Zone d'activité de Mazères (33) Village d'entreprise des Molines Nord (16)

LE LAB,

Les Pierres sauvages

Fernand Pouillon

Ce roman se présente comme le journal du maître d’œuvre qui, au douzième siècle, édifia en Provence l’abbaye du Thoronet, exemple d’architecture cistercienne. Jour après jour, nous voyons ce moine constructeur aux prises avec la faiblesse des hommes et l’inertie des choses, harcelé par les éléments contraires, et plus encore, par ses propres contradictions. La vie d’un chantier médiéval, les problèmes techniques, financiers ou doctrinaux que posait sa bonne marche, les solutions d’une étonnante modernité qui leur furent données apparaissent ici bien peu conformes à ce Moyen-Âge de convention dont l’image encombre souvent nos mémoires.

Cependant, cette vivante chronique de la naissance d’un chef-d’œuvre, appuyée à la fois sur des recherches historiques originales et sur une longue expérience du métier de bâtisseur, est aussi une réflexion passionnée sur les rapports du beau et du nécessaire, de l’ordre humain et de l’ordre naturel. Et elle est encore une méditation lyrique sur l’Ordre en lequel tous les ordres ont leur place, et sur cet art qui rassemble tous les autres : l’architecture.

 

La Permaculture

Bill Molisson et David Holmgren

La permaculture est inventée en 1978 par les australiens Bill Mollison et David Holmgren. C’est la combinaison de « agriculture » et « permanent ». Elle est basée sur des techniques variées et traditionnelles à la portée de tous et sur une philosophie concrète des petits gestes qui font de grandes choses. Il s'agit d'une méthode de conception de systèmes écologiques, économiques et sociaux pour être viables et équitables. Le but de la permaculture est de créer des écosystèmes durables et résilients, d’éliminer les pesticides et les engrais et tendre vers le zéro déchet.

 

La Peinture

Wassili Kandinsky

Le peintre Vassili Kandinsky, en 1926, fait paraître « Point, ligne, plan » ; il y résume l’enseignement qu’il dispense au Bauhaus. Il pose les règles internes, dégage la grammaire picturale qui régit l’acte de peindre. Pour cet artiste, la création ne suit pas des critères aléatoires mais apparaît comme un jeu formel libre, au sein de règles strictes.