PARC DE PASSELIGNE PELISSIER - la terre, l'eau et l'activité humaine PARC DE PASSELIGNE PELISSIER, LA TERRE : le labyrinthe topographique PARC DE PASSELIGNE PELISSIER - L'ACTIVITE HUMAINE PARC DE PASSELIGNE PELISSIER, les archipels et les îles PARC DE PASSELIGNE PELISSIER, la grande roubine PARC AGRICOLE DE FRESPECH PARC DE LOISIR AU BORD DE L'ISLE PARC DE LA FORET - Parkibulle JARDINS, PATIO ET COURS DE LA CRECHE D3 - percer la canopée JARDIN PRIVE, miroir d'une façade PATIO sur dalle
La place de la Claire (33) SAINT BARTHELEMY, Trottoir XXL (47) La traverse d'Escource (40) Le pôle intermodal de la Hume (33) MONSEMPRON LIBOS, Est-il permis de démolir? (47) La traverse du bourg de Comps (33) L'axe des thermes du Mont Dore (63) Aménagement du sentier du bourg de Bonaguil (47) Rocamadour (46)
FUMEL (47) : Résilience d'un modèle paternaliste des années 20 SAINT BARTHELEMY, "Sur les traces du rempart..." Etude de réhabilitation des espaces publics du centre ville d'Aiguillon (47) Etude pré-opérationnelle du centre ville de Gradignan (33) Abbaye de La sauve Majeure Pujols (47)
Carcassonne - un paysage domestique à rendre lisible "Orterra", Sainte-Croix-Du-Mont (33) Site des chutes des coteaux de Gascogne (47) Orientations de gestion du site de la Vallée de la Vézère (24) Les étangs girondins (33) Site Latécoère (40) Plan local d'urbanisme de St Geyrac (24) Plan de paysage de Captieux (33) Zone d'activité de Mazères (33) Village d'entreprise des Molines Nord (16)
Notre atelier de paysagisme Atelier Arcadie situé à Bordeaux est spécialisée dans le paysagisme et l'urbanisme. Le paysagiste : Rôle de conseil en agencement de espace, parcs et jardins, urbanisme, territoires. Des équipes de paysagistes pluridisciplinaires dirigées par Emmanuel Prieur répondent aux problèmatiques paysagères ou urbaines . Etant basés dans Bordeaux centre ville, notre clientèle privilégiée est répartie autour de la CUB de Bordeaux (Pessac, Mérignac, Gradignan, Saint Médard...) sur les principales grandes villes de la région Bordelaise et de la Gironde 33, Arcachon, tout le Bassin d'Arcachon, Blaye, Langon, Libourne, Lesparre Médoc, Saint Emilion... Nous intervenons aussi en creation de pub ou de sites web sur les départements limitrophes, Dordogne 24 Périgueux Bergerac, Lot et Garonne 47 Agen, Landes 40 Mont de Marsan, Charente 16 Angouleme, Charente Maritime 17 La Rochelle... Grace à notre équipe de paysagistes, nous travaillons aussi maintenant en particulier en creation de site internet sur Paris 75, la Région Parisienne, toute l'Ile de France et sur tous les départements de France métropolitaine et outre mer

SAINT BARTHELEMY, "Sur les traces du rempart..."

PLAN DE REFERENCE / SAINT BARTHELEMY

Un territoire marqué par l’histoire, en marge des logiques urbaines garonnaises

Le village de Saint-Barthélémy, entre Miramont de Guyenne, Seyches et Gontaud de Naugaret, s’inscrit au cœur d’un territoire marqué par l’histoire et les traces d’un passé médiéval.

Attractif pour l’implantation résidentielle, il se situe à une vingtaine de minutes de l’axe de développement économique et urbain garonnais. En limite du territoire Val de Garonne Agglomération dont il dépend en termes de fonctionnement intercommunal, il est plus proche des réalités rurales du cœur du pays lot-et-garonnais, le territoire communal est à la confluence des communautés de communes du Pays de Lauzun et de Lot et Tolzac.

Si cette étude intéresse les espaces publics du village, la prise en compte des relations au grand paysage implique une réflexion intercommunale qui doit dépasser les limites des périmètres de projet actuelles pour chercher la mise en valeur de ce patrimoine territorial dispersé de bourgs médiévaux, de bastides et de chapelles.

 

un village, trois époques de développement en relation avec le territoire

Le développement urbain bourg de Saint Barthélémy est marqué par les traces successivement laissées au cours de trois époques et dont témoignent des entités bâties aux limites floues :

- un premier cœur médiéval cerné de remparts très peu lisible aujourd’hui.

- une extension au XIXéme cernée par le tour de ville et son alignement de platane qui créé aujourd’hui la physionomie et l’identité de Saint Barthélémy.

-  et enfin une urbanisation contemporaine qui s’étend à l’extérieur de ce tour de ville, avec la construction de quelques équipements publics, de lotissements ou de maisons individuelles dont l’implantation en rupture avec la physionomie groupée entraîne un éloignement  relatif du bourg et de ses services.

 

Un site en belvédère choisi

Le bourg médiéval en situation de belvédère s’est implanté entre deux fonds de vallée tracés par les ruisseaux de la Canaule et de Lacouresse.

Cette situation est construite par une gestion agricole qui s’étend jusqu’aux limites du village, elles-mêmes marquées par la ligne des platanes du tour de ville. Elle génère des vues lointaines où la physionomie du bourg se distingue par sa lisibilité. Sa physionomie globale se saisit comme un ensemble. Les plantations dessinent une limite en transition avec le territoire agricole. Cette unité reste néanmoins menacée par les extensions contemporaines déterminées par des logiques d’accessibilité routière et non par la structure géographique.

 

un bassin visuel étendu à plus de 2 km

Implanté sur une ligne de crête, Saint-Barthélémy s’ouvre sur un bassin visuel qui rayonne potentiellement sur plus de 2 km.

Cependant aujourd’hui certaines de ces situations (ex : belvédère depuis le château) ont été complètement confisquées et les ouvertures visuelles sur le grand paysage ne sont plus perceptibles.

Il devient donc urgent d’ouvrir ces fenêtres et de redonner à voir la perception d’un territoire plus large.

 

Les potentialités d’urbanisation aujourd’hui régies par la carte communale soulèvent certaines interrogations concernant la cohésion de la forme urbaine et la cohésion sociale. Les nouvelles urbanisations privilégient en effet des logiques de fonctionnement routières et ne participent pas à la création d’un réseau d’espace public maillant pour le village.

L’ensemble des parcelles en limite du tour de ville, à l’exception de celles au contact du domaine des Chartrons, est identifié en zone constructible.

L’enjeu est de veiller à la constructibilité ou non de ces parcelles en prenant en compte:

- l’intégrité de la physionomie du bourg,

- la préservation des sites patrimoniaux,

- la covisibilité sur le grand paysage,

selon une logique de projet urbain qui envisage le développement du village et de chaque secteur en inter-relation.

 

Le plan de référence est destiné à structurer une pensée du territoire communal. Et doit permettre de développer à court, moyen et long terme des actions en termes d’aménagement, d’animation ou de documents d’urbanisme afin de préfigurer la place du développement urbain dans une vision ensemblière et établir un réel projet de territoire.

Trois grands enjeux ont émergé suite au diagnostic et ont fait l’objet de différentes fiches-action thématiques :

-          La sauvegarde du patrimoine bâti et architectural

-          La valorisation du patrimoine paysager

-          Le partage et la sécurisation de l’espace public

Ces fiches action ont abouti à l’ouverture d’un marché de maîtrise d’œuvre pour l’aménagement des rues Alexandre de Caumont et de Barry ainsi que la place du centre.

Maîtrise d’ouvrage : Commune de Saint Barthélémy d’Agenais

Equipe de maîtrise d’œuvre :

Mandataire : Atelier Arcadie, E.Prieur, paysagiste DPLG;

Date de l’étude : 2016