Abbaye de La sauve Majeure Pujols (47) Rocamadour Carcassonne - un paysage domestique à rendre lisible Aménagement du sentier du bourg de Bonaguil Jardin vert et blanc "Orterra", Sainte-Croix-Du-Mont (33) Site des chutes des coteaux de Gascogne (47) Site Latécoère (40)
Plan local d'urbanisme de St Geyrac (24) Etude pré-opérationnelle du centre ville de Gradignan (33) Plan de paysage de Captieux (33) Etude de réhabilitation des espaces publics du centre ville d'Aiguillon (47)
Parc de passeligne Pelissier La place de la Claire Crèche D3 La traverse d'Escource Le pôle intermodal de la Hume La traverse du bourg de Comps Base de loisirs de Neuvic sur l'Isle (24) Village d'entreprise des Molines Nord (16) Zone d'activité de Mazères (33) Le parc de la Forêt L'axe des thermes du Mont Dore
2 jours par mois / Mon paysage Languedocien Découper la terre, l'eau et le ciel
Notre atelier de paysagisme Atelier Arcadie situé à Bordeaux est spécialisée dans le paysagisme et l'urbanisme. Le paysagiste : Rôle de conseil en agencement de espace, parcs et jardins, urbanisme, territoires. Des équipes de paysagistes pluridisciplinaires dirigées par Emmanuel Prieur répondent aux problèmatiques paysagères ou urbaines . Etant basés dans Bordeaux centre ville, notre clientèle privilégiée est répartie autour de la CUB de Bordeaux (Pessac, Mérignac, Gradignan, Saint Médard...) sur les principales grandes villes de la région Bordelaise et de la Gironde 33, Arcachon, tout le Bassin d'Arcachon, Blaye, Langon, Libourne, Lesparre Médoc, Saint Emilion... Nous intervenons aussi en creation de pub ou de sites web sur les départements limitrophes, Dordogne 24 Périgueux Bergerac, Lot et Garonne 47 Agen, Landes 40 Mont de Marsan, Charente 16 Angouleme, Charente Maritime 17 La Rochelle... Grace à notre équipe de paysagistes, nous travaillons aussi maintenant en particulier en creation de site internet sur Paris 75, la Région Parisienne, toute l'Ile de France et sur tous les départements de France métropolitaine et outre mer

+ encore



2 jours par mois / Mon paysage Languedocien

Paysagiste conseil de l’état, pourquoi ?

 

Au quotidien, sur différentes problématiques paysagères ou urbaines, dans des équipes pluridisciplinaires, nous prenons le temps d’éclairer les décideurs sur les choix de projet à mettre en œuvre. Ce travail nourrit par différentes expériences s’enrichit  sans cesse du fait d’un regard sur la complémentarité des échelles d’intervention, la diversité des projets et la cohérence du bien fondé d’une démarche pour la protection, gestion et qualité d’intervention sur les nombreuses questions de paysage.

 

L’intérêt porté au paysage, au paysagiste a évolué. Les interventions des paysagistes parfois tronquée ou partielles sont aujourd’hui prises en compte en amont du processus de projet pour guider un maître d’ouvrage dans la stratégie à mettre en place, Donner les orientations nécessaires à l’évolution d’un site nécessite de poser le niveau d’exigence du projet de paysage avec les décideurs afin de créer les conditions de sa réalisation

 

La place du paysagiste s’inscrit comme une « discipline » transversale permettant de faire le lien entre les orientations ou exigences du cadre législatif et notre vocation de médiateur. En ce sens, le paysagiste (conseil) intervient pour faciliter une communication entre des partis (élus, état, porteurs de projets, architectes…).

 

Pratiques paysagères et politiques publiques

L’intérêt porté au sujet paysager, a conduit à la participation du paysagiste à toutes les échelles d’action sur les territoires. Les politiques publiques induisent une prise en compte de la question paysagère dans l’élaboration des projets soit directement par l’application des règlementations « spécifiques » soit par l’application d’autres règlementations. La traduction de la réglementation sur les territoires « produit »  un cadre de vie et  politique (au sens large) permettant de fédérer des acteurs différents : individuels, collectifs, privées et institutionnels.

La protection des paysages au titre des sites

La protection au titre des sites permet d’élaborer des documents de connaissance et d’enjeux des paysages inscrits ou classés au titre de la loi de 1930. Cette démarche permet de faire émerger les valeurs paysagères des sites mais aussi de constater les « dégradations ». La protections des sites s’appuie sur les valeurs paysagères au sens large permettant d’intégrer la dimension géographique, historique, culturelle, architecturale, légendaire … qui fonde le caractère d’intérêt national.

Au-delà du projet de site, des outils « nouveaux » permettent aujourd’hui d’envisager une « conservation inventive » (Opération Grands Site, plan de gestion UNESCO) s’appuyant sur l’élaboration de documents d’urbanisme exigeants, la mise en place de projet de valorisation et de mise en réseau…

La convention Européenne du paysage renforce également cette idée.

 

Le jardin abords d’un monument historique ou site

La fragilité du patrimoine jardin n’émerge que dans les années 1980. Des catastrophes naturelles comme les tempêtes de 1999, 2009 … ont permis de mesurer l’importance de la gestion de ce patrimoine jardin dans une optique de patrimoine en évolution permanente.

La protection doit permettre aujourd’hui de redonner un sens à ces parcs dévastés ou gagnés par  l’urbanisation mais au-delà de la question du patrimoine paysager c’est l’identité d’une ville ou d’un site en évolution qu’il s’agit de prendre en compte.

Cirque de Navacelle Navacelle Cascade de Navacelle Rempart Sud d'Aigues-Mortes La grande Roubine d'Aigues-Mortes Canal du midi, Bézier Canal du Rhône à Sète Cote Vermeille Site des Bouillouses Site des Bouillouses Site du Salagou Site du Salagou Camargue gardoise Saint Guilhem le désert Saint Guilhem le désert La Passerelle des Anges, Rudy Ricciotti