Abbaye de La sauve Majeure Pujols (47) Rocamadour Carcassonne - un paysage domestique à rendre lisible Aménagement du sentier du bourg de Bonaguil Jardin vert et blanc "Orterra", Sainte-Croix-Du-Mont (33) Site des chutes des coteaux de Gascogne (47) Site Latécoère (40)
Plan local d'urbanisme de St Geyrac (24) Etude pré-opérationnelle du centre ville de Gradignan (33) Plan de paysage de Captieux (33) Etude de réhabilitation des espaces publics du centre ville d'Aiguillon (47)
Parc de passeligne Pelissier La place de la Claire Crèche D3 La traverse d'Escource Le pôle intermodal de la Hume La traverse du bourg de Comps Base de loisirs de Neuvic sur l'Isle (24) Village d'entreprise des Molines Nord (16) Zone d'activité de Mazères (33) Le parc de la Forêt L'axe des thermes du Mont Dore
2 jours par mois / Mon paysage Languedocien Découper la terre, l'eau et le ciel
Notre atelier de paysagisme Atelier Arcadie situé à Bordeaux est spécialisée dans le paysagisme et l'urbanisme. Le paysagiste : Rôle de conseil en agencement de espace, parcs et jardins, urbanisme, territoires. Des équipes de paysagistes pluridisciplinaires dirigées par Emmanuel Prieur répondent aux problèmatiques paysagères ou urbaines . Etant basés dans Bordeaux centre ville, notre clientèle privilégiée est répartie autour de la CUB de Bordeaux (Pessac, Mérignac, Gradignan, Saint Médard...) sur les principales grandes villes de la région Bordelaise et de la Gironde 33, Arcachon, tout le Bassin d'Arcachon, Blaye, Langon, Libourne, Lesparre Médoc, Saint Emilion... Nous intervenons aussi en creation de pub ou de sites web sur les départements limitrophes, Dordogne 24 Périgueux Bergerac, Lot et Garonne 47 Agen, Landes 40 Mont de Marsan, Charente 16 Angouleme, Charente Maritime 17 La Rochelle... Grace à notre équipe de paysagistes, nous travaillons aussi maintenant en particulier en creation de site internet sur Paris 75, la Région Parisienne, toute l'Ile de France et sur tous les départements de France métropolitaine et outre mer

Parc de passeligne Pelissier

La terre, l’eau et l’activité humaine

Le parc naturel urbain s’inscrit dans un projet global de valorisation du cadre de vie de l’agglomération d’Agen.

Dans ce contexte Passeligne-Pélissier s’inscrit comme un « fragment exemplaire » de ce projet d’échelle géographique, voir comme laboratoire d’expérimentations d’un processus ou d’une démarche holistique sur la nature à l’échelle de l’agglomération.

Le projet se fonde sur l’articulation de 3 éléments : la terre, l’eau, l’activité humaine.

Au travers de ce triptyque, l’agglomération a su développer une réalisation mettant en avant une forme d’esthétique environnementale assumée. Fondés sur l’histoire du lieu, le développement du projet et sa réalisation ont permis d’ancrer un certain nombre de concepts associant les enjeux écologiques du site et le « design environnemental » faisant appel à une culture paysagère dans une grande diversité de références historiques et contemporaines.

Parmi ces références, on retiendra plusieurs mouvements d’idées qui peuvent paraître contradictoires : le mouvement du land art en relation avec l’échelle du lieu, les archétypes du jardin classiques au travers du labyrinthe, les dispositifs visuels par des perspectives accélérées, panorama …, des principes de nivellements emprunté au vocabulaire des grands jardins Anglais. Cette diversité référentielle a permis de créer un lieu, dont  l’appropriation sociale est en cours et vraisemblablement effective. Cette réalisation représente un support diversifié pour la mise en œuvre de dynamiques écologiques et l’affirmation d’un parti paysager faisant appel à des dynamiques naturelles.

Comprendre l’esprit du lieu au travers de la mémoire du territoire.

Passeligne-Pélissier est un parc d’agglomération

Ce site de 60 hectares réuni un ensemble de réalités concrètes, abstraites ou fictives :

- les échelles : le fleuve, vaste plaine agricole, industrie des gravières, mystère du bosco de Pelissier, imaginaire d’un « château », poésie de la ruine, intimité d’une saulaie blanche

- les dispositifs anthropiques pour adopter Garonne : la digue, la matte et les lises

- le fleuve comme ressource et support d’une économie : maraîchage, céréaliculture, cressonnières, peupleraie, gravières...

 

Les constats techniques sont toujours rattachés à un élément de la géographie : la Garonne.

 

Le cœur du lieu c’est Garonne, un fleuve qui dans l’Agenais devient une personne, avec un attachement sentimental très fort.

 

La mémoire du lieu c’est aussi comprendre les souvenirs, les anecdotes, les désastres de Garonne ancrés dans les consciences individuelles et collectives.

La force de Garonne repose sur sa capacité à apprivoiser l’homme ... l’idée d’une personne, d’un être vivant avec lequel s’établit un dialogue permanent dans l’histoire.

 

L’adaptation des gens de Garonne au cours de l’histoire met en évidence la mémoire des lieux au travers des perceptions, des émotions et expériences liées au fleuve.

 

Le projet repose sur l’idée de garder en vie la mémoire géographique de cette aventure humaine autour de Garonne, de respecter les identités culturelles qui sont liées au fleuve et d’inventer un nouveau lieu dans la continuité d’une complicité avec Garonne ...

 

Susciter cette mémoire de Garonne pour remettre en évidence dans un cadre nouveau la surprise, l’interrogation, l’émotion, la fascination du fleuve. Il s’agit de provoquer une image forte pour n’importe quel individu et d’inscrire des usages renouant avec le fleuve.

 

Maîtrise d’ouvrage : Agglomération d’Agen

Équipe de maîtrise d’œuvre :

Mandataire : Atelier ARCADIE, Emmanuel Prieur, paysagiste DPLG

 

Co-traitant: AC2i, G. GARBAYE, J. AUGIER,

Date de réalisation : 2011 à 2013 (phase 1)

Montant des travaux : 4.900000 € HT